Sauvegarde du Vieux Saint-Germain

 Deux types de rĂ©glementation pour l'urbanisme Ă  Saint-Germain

 

 

Le quartier historique est soumis au plan de sauvegarde et mise en valeur, depuis 1988, date de l'approbation par le prĂ©fet du dĂ©partement. Ce plan a Ă©tĂ©  Ă©laborĂ© par M. Jouve , architecte en chef des monuments historiques entre 1979 et 1988.

(Le document reproduit ci-contre est téléchargeable.)

Les autres quartiers sont soumis au Plan Local d'Urbanisme.

Plan de sauvegarde et de mise en valeur de Saint Germain en laye (PDF)
8,8 Mo
PSMVSG.pdf

Qu'est ce qu'un plan de sauvegarde et de mise en valeur?

 

Le plan de sauvegarde et de mise en valeur est un document d'urbanisme qui  a pour objet de protĂ©ger une ville particulièrement digne d'intĂ©rĂŞt. 

Le secteur sauvegardĂ© est soumis Ă  des règles particulières en raison de son « caractère historique, esthĂ©tique ou de nature Ă  justifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie d'un ensemble d'immeubles bâtis ou non » (Code de l'urbanisme, art. L. 313-1 et suivants -loi Malraux du 4 aoĂ»t 1962 codifiĂ©e). 

Deux objectifs principaux sont Ă  l'origine de  la promulgation de la Loi du 4 aoĂ»t 1962 sur les secteurs sauvegardĂ©s, dite Loi  Malraux:

  • Ă©viter la disparition ou une atteinte irrĂ©versible aux quartiers historiques en instituant des mesures juridiques de protection ;
  • requalifier le patrimoine historique, architectural et urbain et moderniser les logements anciens.

 

Les objectifs du plan de sauvegarde

 

Trois objectifs ont Ă©tĂ© mis en avant par la ville de Saint-Germain en Laye au moment de l'Ă©laboration du PSMV et citĂ©s dans un article de prĂ©sentation du journal de Saint-Germain du 19 novembre 1979  :

 

-"objectif 1 Réhabiliter et non plus rénover:

Dans ce but, le plan de sauvegarde et de mise en valeur permet la restauration de la plus grande partie des constructions existantes en adaptant les règles architecturales à leur qualité propre et aux sous-secteurs où elles se situent (...) mais il prévoit des règles strictes de volume et de hauteur qui remplacent le coefficient d'occupation des sols impossible à définir étant donné l'absence de "zonage", afin d'éviter une densification excessive et de freiner ainsi la spéculation",

 

 -Objectif 2  Maintenir et developper les activitĂ©s Ă©conomiques,

 

-Objectif 3 Mettre en valeur l'ensemble du centre ville.

 

L'esprit de la loi votée en 1962 ...

Pour mieux comprendre dans quel esprit la loi créant les secteurs sauvegardés a été votée, voici un extrait du discours d’André Malraux devant l’assemblée Nationale en Juillet 1962.

 

« Au siècle dernier, le patrimoine historique de chaque nation Ă©tait constituĂ© par un ensemble de monuments. Le monument, l'Ă©difice, Ă©tait protĂ©gĂ© comme une statue ou un tableau. L'État le protĂ©geait en tant qu'ouvrage majeur d'une Ă©poque, en tant que chef-d'oeuvre.

 

Mais les nations ne sont plus seulement sensibles aux chefs-d'oeuvre, elles le sont devenues à la seule présence de leur passé. Ici est le point décisif : elles ont découvert que l'âme de ce passé n'est pas faite que de chefs-d'oeuvre, qu'en architecture un chef-d'oeuvre isolé risque d'être un chef-d'oeuvre mort ; que si le palais de Versailles, la cathédrale de Chartres appartiennent aux plus nobles songes des hommes, ce palais et cette cathédrale entourés de gratte-ciel n'appartiendraient qu'à l'archéologie ; que si nous laissions détruire ces vieux quais de la Seine semblables à des lithographies romantiques, il semblerait que nous chassions de Paris le génie de Daumier et l'ombre de Baudelaire.

 

Or sur la plupart de ces quais au-delĂ  de Notre-Dame ne figure aucun monument illustre, leurs maisons n'ont de valeur qu'en fonction de l'ensemble auquel elles appartiennent. Ils sont les dĂ©cors privilĂ©giĂ©s d'un rĂŞve que Paris dispensa au monde, et nous voulons protĂ©ger ces dĂ©cors Ă  l'Ă©gal de nos monuments. C'est relativement facile. L'initiative privĂ©e est en train de transformer en appartements de luxe les modestes appartements des quais anciens. Juste Ă  temps, car la façade intacte d'une maison ancienne appartient Ă  l'art, mais l'intĂ©rieur intact de la mĂŞme maison appartient au musĂ©e ou au taudis, et plus souvent au taudis qu'au musĂ©e. Â»

Le contenu du Plan de sauvegarde et mise en valeur

Le dossier du PSMV comporte une partie réglementaire opposable aux tiers:

-le rapport de présentation,

-le règlement,

-les documents graphiques comportant le Plan de sauvegarde à légende réglementaire portant les n°1 ) 7,

-les annexes du règlement:

Annexe 1. DĂ©finitions

Annexe 2. Plans des servitudes

Annexe 3. Plans des réseaux d'eau et d'assainissement,

Annexe 4. Emplacements des ouvrages publics , des installations d'intérêt général et des espaces verts,

Annexe 5. les fiches d'enquête ont été établies parcelle par parcelle afin de connaitre parfaitement l'ensemble du secteur sauvegardé. Ces fiches rassemblent des données historiques et juridiques, une description sommaire et une note concernant la mise en valeur souhaitable des parcelles.

Annexe 6. les plans historiques reproduisant graphiquement une partie des données historiques écrites. Ces plans permettent de reprendre connaissance de l'évolution de la ville et de sa constitution actuelle.

Annexe 7. Les esquisses d'aménagement, comprenant des dessins de façades.

Annexe 8. Les recommandations architecturales qui complètent l'article 11 du règlement. Il s'agit de conseils prĂ©cis  destinĂ©s aux habitants de la ville, aux constructeurs afin d'Ă©viter par une mĂ©connaissance des techniques anciennes de commettre des erreurs au cours des restaurations  ou des constructions.

 Source:  article du journal de Saint-Germain paru le 19 novembre 1979

Outil gratuit et accessible Ă  tous

Créer un site Internet facilement
RĂ©alisez votre blog avec